Habituellement, prendre le vélo est la solution la plus saine pour se déplacer comparé à une voiture ultra-polluante. Mais dans une ville comme Pékin, qui atteint de tels records en pollution de l’air qu’ils vendent même de l’air en conserve,  il faut savoir se protéger contre la pollution. A chacun de trouver sa solution : certains utilisent de simple masques mais à vélo, ce n’est pas très pratique.

source inhabitat.com

C’est en partant de ce constat que l’artiste Matt Hope a donc imaginé sa propre solution en créant lui-même cet insolite vélo purificateur d’air. Le « Breathing Bike » de son nom de baptême, est ainsi équipé d’une simple poubelle perforée IKEA à l’arrière qui, grâce aux mouvements de la roue créant un générateur électrique, aspire l’air et le purifie grâce à un système de filtration d’air. Les particules restent en suite sur le bord de l’engin.  Tout ce système est ensuite relié à un casque de moto à l’avant associé à un masque respiratoire (comme ceux des pilotes de chasse) pour fournir l’air purifié au cycliste.

source inhabitat.com
source inhabitat.com
source inhabitat.com

Une bonne idée qui a tout de même un gros inconvénient : le générateur électrique peut en effet produire jusqu’à 5000 volts et électrocuter ainsi le cycliste par temps de pluie, à ne pas reproduire chez vous donc ! Cet engin reste tout même une des idées les plus créatives que l’on ait vu pour combattre la pollution à vélo ! 😉

source inhabitat.com
source inhabitat.com
source inhabitat.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *